Archives de catégorie : Non classé

Aïe aïe aïe… Première entorse au défi

Trop accaparée par l’entretien du jardin, je n’ai, hier, pas pris le temps de m’accorder un moment à moi, moment que je me suis promis de vous raconter ici dans le cadre de mon défi de Novembre.

De plus, un coup de stress quant à l’organisation du séjour de mon fils à Tokyo m’a ensuite empêché de me détendre le soir arrivé ; j’en ai d’ailleurs fait les frais ce matin avec un malaise et des vomissements au réveil. J’ai dû rester au lit jusqu’à 11h30 (heureusement Papy est venu chercher la petite !!)

Continuer la lecture

Deuxième jour: une expérience partagée

Cet article fait partie du défi que je me suis lancé pour le mois de Novembre

Après avoir fait une première expérience de Yoga, j’ai choisi hier, d’emmener ma fille de 3 ans pour la première fois au cinéma

Dans le cadre d’un festival pour enfant, le cinéma de ma commune proposait pour les tout-petits, une séance à 10h30. Au programme, une série de courts métrages intitules « La fontaine fait son cinéma ».

Continuer la lecture

Compte rendu numéro 1 : Ma place au soleil

Tapis de YogaIl y a quelques temps déjà, une bonne amie me proposait de m’initier au yoga.

Elle est en dernière année de formation avant d’obtenir son diplôme de professeur de yoga, et me propose un échange des plus intéressant pour nous deux. Je « joue » son élève pour qu’elle puisse s’entrainer en tant que professeur avant son examen, je m’engage à lui faire un retour sur mes impressions dès que je le pourrai, et en échange j’ai des cours presque individuels avec une enseignante ultra motivée !!

Donc, après quelques difficultés à trouver une date qui nous conviennent à toutes les deux, un lieu pour nous entrainer, le temps, la motivation, l’inquiétude et milles autres excuses trouvées pour repousser l’échéance…. Nous voici enfin, hier, réunies pour notre premier cours. Continuer la lecture

Un nouveau défi pour Novembre

Le constat

Puisqu’il il parait que « tu échoues seulement lorsque tu arrêtes d’essayer », même si je suis arrivée au bout du temps que je m’étais donnée pour mon défi désencombrement, (https://epanoui-dans-mon-quotidien.com/epanouie-dans-mon-quotidien-le-defi/), je continue à trier, donner, jeter, ranger dans la maison, certes à un rythme moins effréné, mais je ne lâche pas.

J’ai aussi décidé, que malgré les obstacles, je resterai sur le chemin de la réussite sur lequel je me suis engagé depuis plusieurs mois. Et de faire mienne au quotidien cette phrase : « Je cherche des solutions plutôt que de trouver des excuses » Continuer la lecture

Quand ton corps se permet de te dire : Tu n’iras pas plus loin !

 

Depuis quelques jours, je la sentais monter, cette douleur sourde dans la nuque ; et bien sûr, j’ai fait le choix conscient de ne pas l’écouter….

Et pourtant, vendredi soir, la douleur se rappelle à moi, plus forte, au point que j’en ai la nausée, plus moyen de l’ignorer cette fois, je dois me poser et dormir…. Enfin, ça c’est dans l’idéal, parce que ans les faits, cette douleur là, elle empêche de dormir. Pas moyen de trouver une position et encore moins le sommeil. Un paracétamol plus tard, je tombe enfin d’épuisement…. 2h de sommeil, presque salutaires !

Et bien sûr, c’est la veille du weekend ! Si je ne veux pas finir aux urgences durant le weekend, il faut que je trouve (d’urgence !) un rendez-vous au cabinet médical. Continuer la lecture

Semaine 2 : Devant la maison et l’entrée

Cette semaine, je profite du temps plus clément pour ranger l’extérieur


D’abord, évacuer les détritus qui stagnent devant la maison depuis un an, reliefs d’un chantier abandonné.


Puis organisation du auvent pour enfin pouvoir y faire tenir la tondeuse et le scooter qui dorment dehors depuis trop longtemps et enfin, vider le cellier qui me sert aussi d’entrée.

Coffre rempli de materiax de construction

Une partie des matériaux de construction abandonnés dehors pas l’entrepreneur qui devait rénover la maison


Pour le tas de matériaux devant la maison, cela me demande quand même deux allers retours à la déchèterie, en ayant rempli (et optimisé) l’arrière de mon véhicule. J’ai fait le choix d’enlever une rangée de sièges de mon fourgon le temps du projet désencombrement.


Alors, les sorties avec des copains plein la voiture sont mises de côtés, et j’ai une banquette 3 places avec ceinture de sécurité intégré (on ne sait jamais ! ) dans ma salle à manger, mais le jeu en vaut la chandelle….


Donc, après deux tours à la déchèterie, je vois enfin la façade de ma maison, partie sur ma lancée, je vide le auvent qui contient des restes des diverses réparations de voitures de mon chouchou, des jeux extérieurs incomplets, des chutes de bois, un rouleau de laine de roche, de vieux vélos…. Enfin, tout un bric-à-brac inclassable.


Mon auvent organisé

Le auvent après le rangement


Si pour beaucoup c’est direction la poubelle directement, c’est aussi l’occasion de retrouver des outils depuis longtemps égarés et de les ranger dans la caisse à outils ou la servante d’atelier de mon amoureux.


Après le décrochage du nid de frelon de l’an dernier, et un bon coup de balai, victoire, le tracteur et le scooter sont à l’abri. Bon, là, j’avoue que le résultat est direct et motivant. Je me sens prête à attaquer la suite !


 


 


Et quelle suite, je (enfin, nous, parce que toute seule c’est pas vraiment possible) sors tout du cellier et à nouveau trois tas…. Je garde, je donne, je jette.


les affaires sorties du cellier

Tout ce que j’ai sorti du cellier


Arrivée à la fin de la journée, tout n’a pas été sorti du cellier, mais une grosse partie quand même. J’ai au moins 12 allers retours à la déchèterie à planifier (bon OK, j’exagère surement, mais le tas me parait ÉNORME), je suis pleine de poussière et courbaturée !


Il me reste encore de quoi remplir intégralement le cellier, mais tout n’est plus en tas informe, j’ai fait des cartons propres et empilables.


 


Le cellier / l'entrée

Avant


l'entrée après rangement

Après


 


Bilan de la semaine : j’ai l’impression que tout ce désencombrement me prend trois fois plus de temps que n’importe qui. Je m’explique : pour chaque carton d’affaires à trier, je suis obligé de m’y prendre en trois fois ; au premier passage, je garde presque tout, seules les affaires cassées partent facilement, j’ai encore beaucoup de « et si je pouvais en faire quelque chose », « et si ça pouvait m’être utile », et autres « au cas où » ! Lors du deuxième tour du carton (après qu’un temps plus ou moins long se soit écoulé bien entendu) j’arrive à me débarrasser de plus de choses qui me sont clairement devenues inutiles. J’en suis à peu près là en ce moment, mais je sais qu’il me faut maintenant (enfin, dans un avenir proche) revenir une troisième fois sur tout ce que j’ai gardé et être plus radicale.


Le challenge en ce moment est donc d’essayer de regrouper la phase une et la phase deux pour gagner du temps

Défi: Semaine 1

Première semaine, premières actions…

Tous les experts en organisation et rangement sont unanimes, la première étape d’une vie plus organisée est le désencombrement….

Mot barbare s’il en est!! Surtout pour moi, accumulatrice compulsive. Comme je vous l’expliquait précédemment, l’ordre est loin d’être ma tasse de thé, et ce, même si au fond de moi j’en rêve.

Pourquoi j’en rêve ?

Je le sais, je le sens au fond de moi, un lieu de vie rangé, organisé et désencombré permettrait à mon cerveau de se reposer.

Il parait qu’un espace encombré induit un champ visuel encombré et que cela sous-entend un cerveau encombré. Notre cerveau est donc moins concentré sur les tâches qu’il a à accomplir, ceci augmente notre stress, et bien entendu notre fatigue générale…. Ah ah, serait-ce un début de piste pour expliquer mon état de fatigue constant ????

 

Continuer la lecture

Épanouie dans mon quotidien, le défi

Petite présentation:

Je suis VirGinny, maman de 5 enfants qui ont aujourd’hui entre 3 et 19 ans, et toujours débordée.

Récemment, je me suis demandée

  • pourquoi j’étais toujours débordée,
  • comment mes journées passaient sans que je n’ai eu le temps de rien faire,
  • pourquoi les taches incomplètes s’accumulaient,
  • comment concilier ma vie de mère et une vie personnelle,
  • comment aller au bout de ce que j’entreprends.
  • et par dessus tout, comment diminuer ma charge mentale ?????

Continuer la lecture