Jour six : Cultiver les amitiés

AmitiéMardi soir, j’avais prévu de me poser et de lire un magazine ou un chapitre de livre, luxe que je ne m’autorise que très rarement, je ne sais même plus le nombre infime de livres que j’ai réussi à terminer durant ces trois dernières années. Mais ce soTéléphone vintageir, ça ne s’est pas passé tout à fait comme je l’avais prévu !

Juste après avoir couché la petite, une « vieille » amie m’a appelé et nous avons passé une heure et quart au téléphone à refaire le monde, à se parler comme si on s’était vu la veille !

Bon, en réalité, cela faisait bien 6 mois que l’on ne s’était pas vues et probablement 2 que l’on ne s’était pas parlé… Même si cela parait assez long, c’est un temps assez court pour nous, considérant que cela nous est arrivé de ne pas se contacter pendant une voire plusieurs années consécutives. Et chaque fois, quand l’une d’entre nous reprend contact, on se retrouve «comme si c’était hier ».Piscine

Avec Valérie (le prénom est bien sur inchangé pour préserver l’anonymat de mon amie), nous nous sommes rencontrées au « club des baleines » ; en 1998, elle et moi nous attendions un petit garçon et avions choisi la préparation à la naissance en piscine. Depuis, la vie nous a souvent éloigné physiquement au cours de nos nombreux déménagement respectifs. Nous avons des modes de vie, des pratiques éducatives et des idées totalement différentes. Et pourtant, nous restons amies « No matter what » !

Quelques soient les surprises que la vie nous réserve, nous savons que nous trouverons toujours une oreille attentive à nos histoires, des conseils dont nous ferons bien ce que nous voulons, et surtout très peu de jugement ! Une véritable amitié qui dure depuis bientôt 20 ans !

Cet article est aussi l’occasion pour moi de faire le compte de ces femmes que je considère comme de véritables amies, qui ont un jour plus ou moins lointain croisé mon chemin de vie et qui en font toujours partie. Si elles se reconnaissent, j’en profite pour les remercier du soutient plus ou moins conscient qu’elles m’apportent, hier, aujourd’hui ou encore demain. Celles qui sont près de moi au quotidien comme celles qui sont au bout du monde, celles que je vois régulièrement et celles qui me manquent ! A toutes ces personnes, je dis « Merci de croire en moi, merci d’être là pour moi ! »

En vrac et par ordre "Coeur sur la main"alphabétique, je citerai Anne, Chloé, Coralie, Dominique, Émilie, Fanny, Florence, Gwenaëlle, Jane, Karine, Lara, Magali, Myriam, Nasrine, Nicky, Patricia, Sandra, Valérie… et bien entendu celles que, dans la précipitation j’oublie !

Et vous, avez-vous déjà eu l’occasion de dire à vos amis à quel point ils étaient importants pour vous?

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    8
    Partages
  • 8
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *