Quand ton corps se permet de te dire : Tu n’iras pas plus loin !

 

Depuis quelques jours, je la sentais monter, cette douleur sourde dans la nuque ; et bien sûr, j’ai fait le choix conscient de ne pas l’écouter….

Et pourtant, vendredi soir, la douleur se rappelle à moi, plus forte, au point que j’en ai la nausée, plus moyen de l’ignorer cette fois, je dois me poser et dormir…. Enfin, ça c’est dans l’idéal, parce que ans les faits, cette douleur là, elle empêche de dormir. Pas moyen de trouver une position et encore moins le sommeil. Un paracétamol plus tard, je tombe enfin d’épuisement…. 2h de sommeil, presque salutaires !

Et bien sûr, c’est la veille du weekend ! Si je ne veux pas finir aux urgences durant le weekend, il faut que je trouve (d’urgence !) un rendez-vous au cabinet médical.

Le médecin qui me reçoit me parle d’une crise d’arthrose cervicale probablement due à un effort, d’une tendinite au coude…. Me voilà sous anti inflammatoire en cachet et en gel pour application locale. Ah les merveilles de l’anti-inflammatoire, te voilà tranquille durant deux heures, pour la douleur se réveille et se rappelle doucement et insidieusement à toi ! C’est décidé, lundi je file chez mon ostéo.

En attendant, la douleur me cloue au lit, mais m’empêche de dormir, mon cerveau se met donc en mode réflexion intense…. Bilan des trois derniers mois, des trois dernières années…. STOP !!!!

Je viens de réaliser que je m’enfonce doucement mais sûrement ! Retour en force de cette sensation de n’arriver à rien, de commencer des actions sans jamais aller au bout dont la dernière en date mon fameux désencombrement (https://epanoui-dans-mon-quotidien.com/epanouie-dans-mon-quotidien-le-defi/) et pourtant là, j’y croyais, j’étais partie à fond, je me donnais du mal. Bon, le résultat escompté n’est pas atteint, loin s’en faut !

Il est temps de faire le point sur mes objectifs et mes priorités « set your priorities straight » comme ils disent outre-manche !

Entre deux moments de transes dues à la douleur, une fois mon cerveau et ma nuque sous anti-inflammatoires, je prends une feuille et je note « Mes objectifs et mes priorités » et je liste dans l’ordre : Travail, Famille, Perso…. Il me faudra encore plusieurs jours pour réaliser que cet ordre n’est pas le bon (on en reparle !!)

Lundi soir donc, visite chez l’ostéopathe, qui me rappelle faire un travail d’ensemble, holistique il me semble, et de fait, tandis qu’elle trifouille mes cervicales, des flots d’émotions diverses jaillissent, et une conclusion s’impose : « j’en ai plein le dos ». Mardi matin je me réveille avec un mot à l’esprit : Burn out quelques recherches internet plus tard, je me vois dans l’obligation de constater que je suis bel et bien touchée par le mal du siècle, ce fameux Burn out !

Bon ok, mais tu fais comment quand ton boulot c’est « full time mum », mère à plein temps ? Tu files chez le médecin demander un arrêt de travail que tu présentes à ton patron (ton amoureux et tes enfants)…. Euh, je ne crois pas…

Bon, retour à la case réflexion, je choisi l’appel à un ami (à deux amies en fait) leurs réponses sont unanimes…. Je dois prendre soin de moi. Bon ok, mais on fait comment, parce que prendre soin des autres, je sais faire, mais prendre soin de MOI…. Euh

Première action : Se mettre en haut de sa liste de priorités…. je revois donc l’ordre de ma liste de priorité. Je définis mes objectifs perso en premier : Santé, Sport et Organisation, puis mes objectifs en lien avec la famille : Enfants et Couple. Et seulement en troisième position mes objectifs de travail.

Puis, je mets en place des « trackers », mot à la mode anglaise pour un suivi, je choisi des couleurs bien distinctes pour suivre l’évolution de mes activités en rose, le suivi de mes objectifs perso (sommeil et sport, auquel j’ai rajouté depuis « temps pour moi »), en bleu la famille (comprenant le temps dédié à Poupette que nous avons choisi de ne pas scolariser, le temps de couple, et la formation de parentalité que nous avons entamé avec mon amoureux), je sépare en deux couleurs le travail, d’un coté en bleu marine les blogs et la formation que je suis, et en vert mon activité de VDI chez Body Nature. Je choisis enfin le orange pour les tâches quotidiennes concernant la maison (désencombrement, ménage, quotidien…)

Tracker

Création d’un tracker, un suivi de certains points importants pour moi

A l’usage, je m’aperçois que certains termes ne sont pas assez précis, qu’il manque des choses, que le suivi que j’ai nommé « quotidien » ne correspond à rien, bon, j’ai donc une marge d’amélioration non négligeable !

Ce n’est donc qu’un premier pas, mais déjà mon cerveau respire mieux !

Et vous, écoutez-vous votre corps quand il vous dit de ralentir, ou comme moi, attendez-vous le dernier moment pour agir ?

Et si vous avez dû vous arrêter, quelle est la première chose que vous avez mis en place pour vous ?

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *